Placez votre graine Ajuster la température Laisser pleuvoir Polliniser votre arbre Prune your tree Récoltez vos fèves de cacao

Commencez à défiler et faites pousser votre propre

cacaoyer

Commencez à défiler et faites pousser votre propre

cacaoyer

1. Semis

Le cacaoyer pousse jusqu'à 20 degrés de latitude au nord et au sud de l'équateur. C'est un arbre qui pousse dans les forêts tropicales en sous-bois, tolérant l'ombre et aimant l'humidité.\n

\nLe cacao pousse à partir de la graine. Les graines germent et produisent de bons arbres lorsqu'elles sont prélevées sur des gousses qui ne sont pas mûres depuis plus de 15 jours. Les variétés de cacao Criollo et Forastero prennent plus de temps à devenir productives. Les variétés hybrides deviennent productives trois à quatre ans après avoir été plantées.\n

\nDes facteurs tels que la gestion des exploitations, le type de sol, la variété de cacaoyer, le climat, les maladies et les parasites, etc. ont un effet immense sur la productivité.\n

\nLe rendement des cacaoyers commence à diminuer 30 ans après leur plantation. Une réhabilitation sous forme de replantage ou de greffage doit être effectuée pendant cette période pour remettre l'exploitation en état.

2. Température

Les cacaoyers réagissent bien aux températures relativement élevées, avec une moyenne annuelle maximale de 30 - 32ºC et une moyenne minimale de 18 - 21ºC.\n\n

\n\nLe cacaoyer utilise de manière optimale toute la lumière disponible et est traditionnellement cultivé à l'ombre. Son environnement naturel est la forêt amazonienne, qui fournit des arbres d'ombrage naturels. L'ombre est indispensable aux premières années d'un cacaoyer. \n\n

\n\nDans les plantations, des arbres d'ombrage temporaires (c'est-à-dire des plantains) et permanents doivent être plantés pour protéger les jeunes plants d'un ensoleillement ou d'une chaleur excessifs.

3. Pluie

Une atmosphère chaude et humide est essentielle pour le développement optimal des cacaoyers. Dans les pays producteurs de cacao, l'humidité relative est généralement élevée : souvent jusqu'à 100 % pendant la journée, elle tombe à 70-80% pendant la nuit.\n\n

\n\nLes précipitations jouent un rôle plus important dans les variations annuelles du rendement du cacao que tout autre facteur climatique. Les arbres sont très sensibles à une carence en eau du sol. Les pluies doivent être abondantes et bien réparties sur l'année. Un niveau de précipitation annuel compris entre 1 500 et 2 000 mm est généralement préférable. Les périodes de sécheresse, où les précipitations sont inférieures à 100 mm par mois, ne devraient pas dépasser trois mois.

4. Pollinisation

Le cacaoyer a la qualité très inhabituelle d'avoir des fleurs et des fruits sur l'arbre en même temps. Les fleurs blanches et inodores recouvrent le tronc principal de l'arbre. Elles sont pollinisées par des insectes, ressemblant à des moucherons, et parfois par des chauves-souris. \n

\nLa pollinisation a lieu généralement le matin et les fleurs meurent dans les 24 heures si elles ne sont pas pollinisées.

5. Taille

La taille d'un cacaoyer implique l'élimination des branches mortes et inférieures, des tiges multiples, du gui et des épiphytes. \nElle est effectuée après la récolte principale. \n

\nElle est essentielle car elle permet aux cacaoyers de recevoir plus de lumière du soleil, améliore l'aération et prévient la maladie de la cabosse noire. L'absence de taille entraîne une trop grande quantité d'ombre dans l'exploitation. La plantation sera alors trop froide et les maladies et les parasites tels que la cabosse noire, la mousse et les perce-tiges peuvent attaquer le cacaoyer, ce qui peut réduire le rendement de la plantation.

6. Récolte

La principale saison de récolte commence généralement en octobre et se termine en mars. Les cabosses peuvent être récoltées toutes les trois ou quatre semaines, après quoi elles deviennent trop mûres et les fèves commencent à germer. Il est donc nécessaire de récolter à intervalles réguliers car les cabosses ne mûrissent pas toutes en même temps.\n\n

\n\nLors de la récolte, il est important de ne pas endommager la partie qui produit les fleurs et les fruits des récoltes suivantes. Il faut également veiller à ne pas endommager le cacaoyer, ce qui permettrait aux champignons parasites de pénétrer beaucoup plus facilement dans les tissus de l’arbre. Les cabosses sont donc récoltées manuellement en effectuant une coupe nette à travers la tige avec une lame bien aiguisée.\n\n

\n\nChaque cacaoyer produit environ 1 000 fèves de cacao par an, ce qui permet de fabriquer un seul kilogramme de chocolat.

Explorez

le fruit

Fruit

  • Il pousse sur le tronc de l'arbre et prend quatre à cinq mois pour pousser et un autre mois pour mûrir. En tout, il faut compter cinq à huit mois entre le bourgeon et le fruit mûr.
  • La gousse est verte pendant la maturation et devient jaune, orange, rouge ou violet à maturité.
  • La taille des gousses peut varier considérablement, de 10 à 40 cm de long.

Ecorce

  • Rugueux et coriace, de deux à trois cm d'épaisseur, il protège la pulpe et les graines des dommages extérieurs.

Pulpe

  • La pulpe du fruit est de couleur lavande pâle et de texture glissante.
  • Elle est comestible et a un goût doux et frais. Le goût est décrit comme vaguement citronné, mais ce n'est rien comparé au vrai chocolat.

Fèves

  • Les fèves de cacao sont le cœur et l'âme du fruit et la base de la fabrication du chocolat.
  • Il y a généralement 40 à 60 graines dans chaque gousse.