Un projet inhabituel a démarré suite au cyclone Enawo

Andrea Wynistorf
Par Andrea Wynistorf
 

Ma mission de neuf mois à Madagascar a démarrée de manière inattendue – et m'a donné un aperçu concret de ma mission sur les "risques climatiques et les possibilités d'adaptation dans les systèmes de commercialisation". TVers la fin d'une saison des pluies exceptionnellement sèche et sans tempête, mon arrivée dans la capitale Antananarivo a coïncidé avec l'arrivée du puissant cyclone Enawo sur la côte est – un cyclone d'une ampleur apparemment jamais vue sur la quatrième plus grande île du monde depuis une décennie. En conséquence, mon premier jour de travail a été marqué par une réunion de l'ONU pour la coordination de l'aide humanitaire au lieu de l'introduction prévue du projet. La mise en attente du projet était certainement la bonne décision. Selon les derniers chiffres de l'ONU, 434 000 personnes ont été directement touchées, dont la moitié ont été forcées de quitter leur maison - au moins temporairement - et 81 personnes ont perdu la vie.

Après une phase d'introduction de deux semaines passionnante et riche en émotions dans la capitale, je me suis ensuite rendue sur le site de mon projet "Ambanja" avec un stagiaire malgache qui avait également été recruté pour effectuer l'analyse climatique. Ambanja est le village principal dans la région du cacao autour du fleuve Sambirano, au nord-ouest de Madagascar. Contrairement à la majorité du pays, cette région a un climat presque parfait pour la production de cacao. Cela signifie avant tout des températures idéales et des précipitations suffisantes. Ce climat, qui est toutefois en train de changer selon les premières recherches, permet de produire du cacao avec pratiquement aucun additif chimique. Bien qu'elle ne soit pas l'une des régions les plus touchées de l'île, le cyclone Enawo y a également laissé des traces. Des villages entiers sont restés sous l'eau pendant plusieurs jours, tandis que la majorité des rizières - cultivées principalement pour l'alimentation des villageois - ont été détruites, ce qui a entraîné une augmentation rapide du prix du riz sur les marchés locaux.

lindt farming-program
Inondation de villages et de routes dans la région d’Ambanja à la suite du cyclone Enawo

 

Au siège, qui a été fondé en 2015 pour le “Lindt & Sprüngli Farming Program”, j'ai rencontré une équipe dévouée de huit personnes qui a été confrontée à beaucoup de travail supplémentaire. La première période de distribution de l'aide aux personnes touchées par le cyclone venait de commencer dans les villages participants au projet, et j'ai pu apporter mon aide dès mon premier jour ici, dans deux villages. Avec les autres membres de l'équipe, j'ai rempli des récipients colorés avec un peu de riz, des fèves, du sucre et de l'huile, un set de lavage et trois bougies. Cette sélection de produits et une liste des personnes dans le besoin étaient le résultat d'une analyse effectuée au préalable. Pendant que nous remplissions les récipients, un nombre croissant de villageois se sont rassemblés et ont attendu patiemment jusqu'à ce qu'ils puissent récupérer leur paquet. J'ai été particulièrement touchée par la joie et la gratitude des cultivateurs de cacao de recevoir cette modeste contribution.

lindt farmingprogram
Pendant et après les aides distribuées



Après la première phase d'aide immédiate, la deuxième phase de soutien à moyen et long terme est déjà planifiée au bureau ici. Elle est financée en grande partie par un don généreux de 50 000 francs suisses de la "Lindt Cocoa Foundation" et par un autre don de Lindt & Sprüngli Suisse. Dans les prochains mois, les parties les plus importantes du réseau routier seront reconstruites, car les villages du Haut-Sambirano ne sont souvent plus accessibles pendant la saison des pluies. Dans le même temps, les puits seront également désinfectés et les rizières couvertes de sable seront nettoyées et réensemencées - autant de mesures dont la population locale bénéficiera à long terme. Après plusieurs voyages dans les villages, je ne peux que me féliciter de ces mesures. Il va sans dire que je trouve également très responsable qu'une entreprise offre à ses propres cultivateurs un soutien supplémentaire en cas de besoin. Pour moi, les réactions positives lors de la distribution de l'aide ont montré à quel point les gens sont heureux de travailler dans un programme et avec des partenaires qui font également preuve de solidarité dans les moments difficiles. Les risques liés à la période qui suit la distribution de l'aide - par exemple lorsque les attentes ne sont pas satisfaites  –ont été analysés en détail au bureau et diverses stratégies ont été mises en place pour tenter d'en minimiser les effets.

lindt farmingprogram
Observation d'un module de formation pratique

 

Malgré le cyclone Enawo, j'ai pu passer la majeure partie de mes deux premiers mois en tant qu'assistante de projet en travaillant sur mon analyse, en me familiarisant avec l'industrie cacaoyère locale et en travaillant sur le projet en général. Par exemple, mon collègue et moi avons eu de nombreuses discussions intéressantes avec des représentants privés et publics de divers secteurs de l'industrie. La possibilité d'observer les modules de formation pour les cultivateurs et les transformateurs de cacao, a également été très intéressante. Ces formations ont été organisées par les formateurs de HELVETAS et des partenaires locaux de plus en plus nombreux dans le cadre du Farming Program. Les modules ont été bien suivis et les participants ont joué un rôle actif dans la formation. En effet, ces dernières semaines, j'ai pu constater dans de nombreux cas une réelle volonté d'échanges mutuels et une grande motivation à apprendre.

En dehors du travail, je me suis également bien installée dans cette petite ville et j'ai passé du temps à faire des excursions le week-end. Des forêts tropicales humides à la flore et à la faune endémiques et une île paradisiaque située en dehors des sentiers touristiques se trouvent à proximité. Je suis donc très heureuse de pouvoir apporter ma contribution à ce projet intéressant et précieux au cours des six prochains mois, sans parler de l'élargissement de mes horizons personnels - tant dans le cadre de mon travail qu'en dehors - avec la population locale.

 

 

A propos de l'auteur

Andrea Wynistorf

Assistante de projet chez HELVETAS Swiss Intercooperation
(dans le cadre du MAS D&C de l'ETH Zurich (NADEL))