Le développement durable chez Lindt & Sprüngli

Martin Hug Directeur financier du groupe Lindt & Sprüngli
Par Martin Hug
 

M. Hug, pourquoi le développement durable est-il important pour vous ?

Pour moi personnellement, c'est important parce que j'aimerais laisser à mes enfants et petits-enfants une planète intacte - d'un point de vue environnemental, social et économique. Ces trois aspects sont étroitement liés en termes de commerce, dans la mesure où le succès financier d'une entreprise est menacé si aucune attention n'est accordée à la durabilité sociale ou environnementale. C'est pourquoi le développement durable est si important pour moi en tant que directeur financier du groupe Lindt & Sprüngli. Notre stratégie en matière de développement durable couvre les questions matérielles associées à ces trois aspects et leur donne une certaine structure tout au long de la chaîne de valeur - couvrant les trois domaines de l'approvisionnement, de la production et de la consommation.

 

Dans ces trois domaines que sont l'approvisionnement, la production et la consommation : y a-t-il des aspects individuels qui, selon vous, sont d'une importance capitale pour l'approche de Lindt & Sprüngli en matière de développement durable ?

Fondamentalement, toutes les questions que nous avons examinées dans notre stratégie de développement durable sont très importantes, et nous tenons à nous améliorer continuellement dans tous ces domaines. Deux questions particulièrement importantes que je voudrais souligner sont le changement climatique, y compris son impact sur les producteurs de nos produits agricoles, et la durabilité de nos matières premières, en particulier les fèves de cacao. C'est pourquoi nous avons développé notre propre système d'approvisionnement avec le Lindt & Sprüngli Farming Program, que nous avons maintenant mis en place dans cinq pays.

 

Pourquoi le Farming Program est-il la bonne approche pour Lindt & Sprüngli et qu'est-ce qui fait le succès du Programme ?

En tant que fabricant de chocolat haut de gamme, nous concentrons nos efforts en matière de développement durable à la fois sur l'ensemble de la chaîne d'approvisionnement du cacao et sur la demande de cacao pour tous les produits fabriqués par le groupe Lindt & Sprüngli. D'ici 2020, l'ensemble de notre chaîne d'approvisionnement en fèves de cacao devrait être entièrement traçable et vérifiée par des organismes indépendants, ce qui s'applique donc à toutes les régions productrices. Nous pouvons y parvenir grâce à notre Lindt & Sprüngli Farming Program. Cela nous donne le contrôle de chaque étape de la chaîne de production et nous permet d'intégrer nos propres systèmes et processus en termes de développement durable. Cela signifie également que nous sommes responsables de tout ce que nous faisons, plutôt que de déléguer nos responsabilités à d'autres. Nous concentrons principalement nos efforts sur les cultivateurs et leurs familles, sur les employés et sur les communautés concernées. Cela nous permet de nous assurer que les investissements parviennent réellement aux cultivateurs et à leurs communautés, et nous contrôlons directement où va l'argent et à quoi il sert. Les partenariats stables et de long terme avec les fournisseurs sont un facteur essentiel au succès de nos produits de qualité supérieur.

 

Malgré tous vos efforts, les progrès réalisés sont considérés comme trop lents par certaines ONG et organisations de protection des consommateurs. Comment Lindt & Sprüngli réagit-il à ce genre de critiques ?

Nous apprécions les critiques constructives, qu'elles proviennent d'ONG, d'analystes, d'investisseurs ou de consommateurs. Nous prenons toutes les remarques au sérieux, nous les analysons et nous mettons en œuvre les mesures nécessaires. Nous pensons que cela fait partie d'une politique d'assurance de qualité supérieure qui incombe à un fabricant de chocolat d’exception.

 

Quels sont les objectifs en termes de production et de consommation et qu'avez-vous réalisé dans ces domaines ?

En termes de production durable, Lindt & Sprüngli s'est fixé pour objectif de réduire la consommation d'énergie et d'eau ainsi que les émissions de CO2 de 2 % par an en moyenne. Il ne s'agit pas d'objectifs absolus, mais ils s'appliquent à chaque tonne produite. Il s'agit de devenir plus efficace. En 2017, nous avons atteint nos objectifs dans l'ensemble du groupe Lindt & Sprüngli. Par rapport à 2015, nous avons réduit la consommation d'énergie de 6 % au total. Il en va de même pour la consommation d'eau avec une réduction de 10 %. La diminution des émissions de CO2 a été de 7 %. Un autre domaine qui est prioritaire chez Lindt & Sprüngli est la sécurité sur le lieu de travail. Nous avons pour vision d'éliminer tous les accidents entraînant un arrêt de travail. Et si en 2017 nous avons pris des mesures supplémentaires dans ce domaine, nous n'avons pas encore réalisé notre vision. En ce qui concerne la consommation, nous travaillons sur différentes questions. Nous cherchons toujours à améliorer la façon dont nous communiquons avec nos consommateurs. C'est pourquoi nous avons lancé le nouveau microsite sur le Lindt & Sprüngli Farming Program en 2017. Nous continuerons à développer ce site interactif et facile à utiliser afin d'informer les parties prenantes concernées des progrès réalisés dans le cadre du Lindt & Sprüngli Farming Program.

 

Que se passe-t-il maintenant ? Quel est pour vous la prochaine étape en matière de développement durable ?

Nous nous concentrons fermement sur l'approvisionnement et sommes en bonne voie pour atteindre notre objectif, d'ici 2020, de garantir que 100 % des fèves de cacao soient traçables et vérifiées. Cela étant dit, nous devons nous assurer que nous restons fermement sur la voie que nous avons choisie. Sur la base de nos projets pilotes réussis, nous voulons augmenter le volume de beurre de cacao avec des fèves provenant de programmes de développement durable à 20 % en 2018. Il est également prévu de s'approvisionner à 100 % en noisettes entières non transformées, que nous achetons en Turquie, dans le cadre des programmes de développement durable d'ici 2020. Cela nous permettra de franchir d'autres étapes importantes dans l'approvisionnement durable en matières premières. Mais nous voulons aussi progresser en matière d'efficacité des ressources. Il semble donc que nos priorités pour les années à venir soient assez claires. En même temps, le dialogue que nous entretenons avec nos parties prenantes nous aidera à identifier d'autres enjeux qui pourraient devenir importantes à l'avenir.

 

A propos de l'auteur

Martin Hug

Membre de la direction du groupe Lindt & Sprüngli et directeur financier du groupe depuis le début de 2017 – ainsi que le responsable de l'équipe de la direction du développement durable. Cette équipe veille à ce que les initiatives en matière de développement durable soient mises en œuvre dans l'ensemble du groupe.