Équateur : deux années passées à vivre et à travailler au pays du cacao

Stefanie Streule à côté d'un cacaoyer
Par Stefanie Streule
 

Début 2017, je suis arrivé en Équateur et je me suis plongé dans le monde passionnant du cacao. Depuis, j'ai pu observer directement comment le cacao est fermenté et séché, ainsi que la façon dont les tâches quotidiennes sont gérées par les cultivateurs et les intermédiaires du cacao, et identifier les défis qu'ils doivent surmonter.

Pendant mon séjour, j'ai travaillé sur un projet de recherche de deux ans mené par la ZHAW (https://www.zhaw.ch/en/lsfm/institutes-centres/ilgi/biotechnology/) et soutenu par la Lindt Chocolate Competence Foundation. Le projet se concentre essentiellement sur la transformation post-récolte du cacao dans des lieux sélectionnés en Équateur.

Pendant 18 mois, nous avons pu acquérir une grande expérience et des connaissances sur le processus de fermentation et de séchage. Tous ces résultats ont ensuite été mis en place dans le Lindt & Sprüngli Farming Program pour la phase finale du projet. Nous bénéficions également de l'aide du bureau local d'Olam, qui est une entreprise agroalimentaire active au niveau mondial.

Au cours de la phase finale du projet, j'ai eu l'occasion de former 10 intermédiaires du cacao avec près de 470 cultivateurs. C'était une expérience extrêmement intéressante de rendre visite aux cultivateurs de cacao dans le cadre du Lindt & Sprüngli Farming Program et d'avoir également la possibilité de leur dispenser une formation. C'était un véritable plaisir pour moi de transmettre des connaissances et de sentir l'intérêt de la part des cultivateurs.

Ces formations, qui étaient divisés en sessions théoriques et pratiques, se sont déroulés dans des lieux très divers en Équateur et dans des conditions très variées, comme dans la rue, dans une plantation ou dans l'installation d'un intermédiaire du cacao où le cacao était en train d'être séché. Les cultivateurs et moi-même avons dû nous concentrer pleinement sur la tâche à accomplir afin de ne pas être distraits par le bruit environnant. Mais nous y sommes parvenus grâce à une tablette de chocolat Lindt qui nous a donné un petit regain d’énergie. Le transfert de connaissances a été réciproque, et j'ai pu apprendre comment les cultivateurs transforment le cacao en boisson chocolatée. Le point fort de la formation pratique a été une dégustation de liqueur de cacao faite maison dans laquelle nous avons pu combiner à la fois la théorie et la pratique. Tous les cultivateurs de cacao ont eu la chance de gagner un t-shirt du Lindt & Sprüngli Farming Program en répondant correctement aux questions. A la fin de la formation, chaque cultivateur de cacao a pu rapporter chez lui des sacs en jute fournis par le Lindt & Sprüngli Farming Program. Ceux-ci peuvent être utilisés spécifiquement dans le processus de fermentation des fèves de cacao.

Kakaosäcke aus Ecuador
Sacs de cacao pour les agriculteurs équatoriens

J'aimerais vous parler de deux personnes auxquelles j'ai pu rendre visite fréquemment dans le cadre du projet, mais aussi en privé avec ma famille et mes amis.

Pepe, un intermédiaire du cacao à Flavio Alfaro, Manabí, dans le nord du pays, est passionné par le commerce du cacao. Je l'ai rencontré il y a deux ans et j'ai pu lui rendre visite plusieurs fois depuis. Un jour, j'ai remarqué un nouveau séchoir à l'arrière de sa propriété. Il m'a fièrement montré son nouvel équipement : un séchoir jaune avec "Lindt" et le logo “Lindt & Sprüngli Farming Program” peint en grosses lettres. Financé par le programme, ce séchoir lui permet de sécher de grandes quantités de fèves de cacao même pendant la saison des pluies, évitant ainsi la formation de moisissures. Lorsque vous êtes avec Pepe, vous pouvez sentir non seulement son énorme motivation et son désir d'optimiser le processus post-récolte, mais aussi à quel point une bonne relation avec les cultivateurs est très importante pour lui. Il est évident qu'il vit vraiment selon la devise "Ensemble, nous pouvons réaliser quelque chose". Cela a été démontré par le fait qu'il a réservé un créneau horaire avec Radio Milenio (station de radio régionale de Flavio Alfaro) avant les sessions de formation. Nous avons parlé devant le micro du Lindt & Sprüngli Farming Program, du contenu du programme, des conditions d'adhésion, de la présentation du projet et de la formation. Pepe a également fait de la publicité pour nous et a invité d'autres cultivateurs et même tout le village à participer à la formation. Le jour de la formation, Pepe a accueilli personnellement les cultivateurs et les a encouragés à écouter attentivement. Oui, Pepe met tout son cœur et toute son âme dans ce projet, et je suis toujours très heureux de lui rendre visite et de constater son dévouement total à son commerce et au programme.

Kakaogeschäft in Ecuador
Le cœur et l'âme du cacao

Roman José est un fier cultivateur de cacao de la région de Duran, Guayas, et il parle aussi avec enthousiasme de ses activités en tant que cultivateur de cacao. J'ai également pu lui rendre visite plusieurs fois. Lorsque ma famille et quelques amis de Suisse m'ont accompagné, il était très heureux et enthousiaste de leur montrer non seulement sa "finca", ou plantation, mais aussi le matériel qu'il a reçu du Lindt & Sprüngli Farming Program. Ces outils l'aident et facilitent son travail quotidien dans la plantation, ce qui se traduit également par une augmentation de la productivité du cacao. C'est vraiment une joie d'être témoin de sa force, de sa satisfaction et de sa motivation.

in the cocoa field
Augmentation de la productivité des plantations 

Il y a encore tant de choses que je pourrais partager avec vous, mais j'espère néanmoins avoir pu vous donner un petit aperçu du monde du cacao en Équateur. En résumé, j'aimerais dire qu'il est vraiment bon de voir et de découvrir directement ce que le Lindt & Sprüngli Farming Program a déjà réalisé auprès des cultivateurs et des intermédiaires du cacao et comment son impact va très certainement continuer à croître. Et je suis très reconnaissant de participer à tout cela dans le cadre du projet ZHAW.

 

A propos de l'auteur

Stefanie Streule

Assistante de recherche à l’Université des sciences appliquées de Zurich (ZHAW) et travaille depuis deux ans en Équateur sur un projet de recherche sur le processus post-récolte du cacao.